brochet lajus pueyo

Au cœur du Paris historique, sur la terrasse du jardin des Tuileries, face à la place de la Concorde, le musée occupe un emplacement très important dans la composition générale du site, en symétrie de la galerie du Jeu de Paume. En refusant de rompre cette symétrie par une extension et en optant pour la restitution de l’esprit initial du lieu, avant la construction d’un plancher béton dans les années 60, une boîte autonome est enterrée sous le jardin pour accueillir les collections, éclairée par une verrière horizontale en bordure de façade.

La dalle béton découpée, les Nymphéas de Claude Monet restent dans leur écrin éclairées par deux grands abat-jours, étonnant dispositif de régulation et de captation de la lumière naturelle. La halle de l’Orangerie est retrouvée, une troisième salle ovale est recréée pour former sas d’entrée.

  • Maître d’ouvrage 
    Établissement public du Grand Louvre 
  • Mission 
    Base loi MOP et études d’exécution 
  • Coût  
    10,67 M€ H.T. valeur 2006 
  • Surface 
    6 500 m² H.O.N. 
  • Architecte mandataire 
    Brochet Lajus Pueyo 
  • Chef de projet 
    Philippe Carle 
  • B.E.T. tous corps d’état 
    Betom 

01_Musee_Orangerie_Paris02_Musee_Orangerie_Paris03a_Musee_Orangerie_Paris03b_Musee_Orangerie_Paris04_Musee_Orangerie_Paris05_Musee_Orangerie_Paris